Vos Passions Animales & Co'

Vos Passions Animales & Co'


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Demi-lune

Aller en bas 
AuteurMessage
Pipoum
Vp' Graphiste & Dessinatrice
Vp' Graphiste & Dessinatrice
avatar

Je suis Vp2ien(e) depuis : 28/05/2007
Mon prénom : Viviane
Je suis un(e) : Féminin
Age : 25
Nombre de messages Nombre de messages : 1254

♥ Mes animaux: ♥ Mes animaux: : 2 chats,5 cochons d'inde,4 tortues,2 lapin,poissons
J'♥ : dessin,graph',photo,musique,l'Espagne,...

MessageSujet: Demi-lune   Sam 5 Juil 2008 - 14:00

Demi-lune



Mon étrange récit se déroule dans l’un des lieux les plus inhospitaliers de notre planète : au milieu du fabuleux désert du Sahara.

Je me nomme Mehdi, je suis un jeune homme d’à peine vingt-deux ans, fils du chef d’une tribu touarègue.
Je me trouvais en compagnie de mon frère, Moustafa, de mon père, Abdoul, et de trois hommes de notre clan. Tous voilés de tissus indigo, nous nous dirigions vers la ville d’Ârak pour effectuer du troc.

L’air devenait plus frais de minutes en minutes, le soleil n’allait pas tarder à disparaître à l’horizon. Il était temps de nous installer pour la nuit. Nous trouvâmes une modeste place quelque peu abritée du vent par une dune de petite taille.

Pendant que j’abreuvais mon dromadaire avec mon outre et que mon frère disposait notre précieuse marchandise au pied de notre tente orange cuivré, le reste du groupe, affamé, commença déjà à préparer notre repas du soir. Soudain un hennissement aigu résonna. Ma bête releva brusquement la tête, les pupilles et les naseaux dilatés, la respiration bruyante et soutenue. Mon père me questionna du regard, inquiet. Je n’eus pas le temps de lui répondre que, soudain, une dizaine de terrifiants cavaliers, chevauchant fièrement d’impétueux purs sang arabes à la robe noire ébène, surgirent de la crête de la dune. Vêtus d’une djellaba violette sombre, ils dévalèrent la colline, puis l’un d’eux se précipita vers moi. J’eus à peine le temps d’apercevoir son visage décidé et menaçant, qu’une violente douleur me submergea puis je sombrai dans l’inconscience…

Je ne sais combien de temps je suis resté évanoui…

Tout à coup une fraîcheur inattendue m’aspergea la face, puis je ressentis une violente claque sur ma joue. J’entrouvris péniblement les yeux. Ma vision était trouble. J’étais aveuglé par la clarté du soleil. J’aperçus une silhouette humaine proche de moi qui criait en me frappant violemment la figure :
-« Mehdi ! Mehdi ! Réveille-toi, je t’en supplie ! »
J’arrivai enfin à le reconnaître : Il s’agissait d’Achraf, un homme qui nous accompagnait pendant notre trajet mais aussi un ami dévoué de mon père.
Je n’arrivais pas à prononcer la moindre parole, le moindre son, malgré toute ma volonté…
-« Mehdi, mon ami, tu es vivant !? » S’écria-t-il
Je pus juste entrevoir son large sourire avant de sombrer à nouveau.



Quand je me réveillai, Achraf était couché, rêvassant, à côté de moi. Lorsqu’il s’aperçut que j’étais sorti de mon long sommeil, il se jeta dans mes bras et me chuchota à l’oreille d’une voix tremblante et bouleversée :
-« J’ai eu tellement peur de me retrouver seul ici ! »
-« Seul ?! » Dis-je en fronçant gravement les sourcils. »
Mon compagnon ne put me répondre, la tristesse l’envahit. Il tourna la tête, par fierté, pour cacher ses larmes.
Je tournai la tête à mon tour mais je ne pus exprimer mon chagrin par des larmes, tellement mon corps était déshydraté et mes yeux asséchés par le sable.
-« As-tu de l’eau ? » Dis-je simplement
-« Tout ce qui restait a servi pour te réanimer, j’étais tellement désespéré que je n’ai pas réfléchi… »
Ne pouvant pas lui en vouloir, je lui demandai encore en craignant la réponse :
-« Reste-t-il quelque chose de notre marchandise ? »
-« Il ne reste absolument plus rien ici, mais peut-être que tout n’est pas perdu. J’ai repéré, ce matin, des empreintes d’un des méharis encore visibles. Cependant il faut se dépêcher et partir avant que le vent se lève. Tiendras-tu le coup ? » Me répondit le berbère, soucieux.
Je lui tapai amicalement dans le dos et lui dit d’une voix décidée :
-« Allons-y ! »

Ainsi commença notre incertain périple qui était notre seule chance de survie…

Après environ quatre douloureuses heures marchées dans le sable brûlant et sous le soleil destructeur du Sahara, nous aperçûmes enfin l’animal déboussolé en train d’arracher quelques brindilles rabougries. Nous l’attrapâmes aisément.
-« Que reste-t-il des réserves ?! »M’écriai-je.
-« Un peu d’eau dans une gourde et quelques dattes, mais pas assez pour survivre tous les deux jusqu’à Ârak ! »
Je baissai les yeux au sol.
« Allons, je vais trouver une solution, va te reposer, tu en as grand besoin » Essaya de me rassurer Achraf.
Je lui obéis et allai m’installer à proximité d’un rocher.
Malgré ma grande fatigue je n’arrivai pas à trouver le sommeil. Tout à coup j’entendis un bruissement près de moi, je me relevai et me dirigeai vers Achraf d’un pas chancelant. Mais je ne le trouvai pas, ni lui ni le dromadaire et les précieuses vivres. J’aperçus, au loin, un épais nuage de poussière s’élevant à l’horizon.




Voilà comment débute mon histoire marquée par la tristesse, la souffrance et la trahison.
Je suis maintenant désespérément les dernières traces laissées par la monture du sournois Achraf.
C’est l’aube, le vent commence à se lever, les empreintes peu à peu disparaissent. De temps à autre je croise le regard curieux d’un famélique fennec ou de rapaces attendant impatiemment mon heure…
Le temps passe mais aucun signe de vie humaine ne se manifeste. La douleur m’agresse à chaque pas, je m’écroule sur le sable bouillant.
Exténué, je regarde le ciel en espérant trouver un peu d’espoir : l’obscurité a déjà pris la place du jour, c’est une nuit glaciale de demi-lune. Les étoiles brillent inlassablement telles des feux de joie. Le silence est total, même le vent s’est tu pour laisser place à ce moment féerique et angoissant à la fois. C’est devant tant de beauté que l’on se sent impuissant, sans aucun repaire.
Je me recroqueville sur moi-même puis je ferme les yeux.
Soudain je me réveille : tout est lumineux, de magnifiques arbres ressemblant à des dattiers, d’extraordinaires fleurs aux couleurs variées m’entourent. J’entends au loin un ruisselet chantant un doux clapotement. D’étranges paillettes dorées virevoltent dans l’air doux et pur. Puis je vois un homme à quelques pas de moi, c’est…mon père.


Voilà une p'tite compo' que j'ai eu beaucoup de plaisir à écrire. ^^
Et vous,vous en penser quoi !?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mescobayes.olympe-network.com/index.htm
Quasi
Modérateur
Modérateur
avatar

Je suis Vp2ien(e) depuis : 05/11/2006
Mon prénom : Yves
Je suis un(e) : Masculin
Age : 58
Nombre de messages Nombre de messages : 5534

♥ Mes animaux: ♥ Mes animaux: : Gibbs et Malone chihuahuas
J'♥ : faire l'idiot

MessageSujet: Re: Demi-lune   Dim 6 Juil 2008 - 0:06

Je lis tout ça demain matin ma puce te je te dis ceque j'en pense . j'adore écrire ( parait que j'ai de la facilité ) mais je ne le fais pratiquement pas . je lis plus non plus , he oui depuis le net je " fofote " Embarassed Embarassed à donf . Enfin je vois que tu prends du temps pour te consacrer à l'écriture , ça me fait plaisir , A+ Biz Yves I love you .

EDIT voilà je viens de lire cette " nouvelle " , je pense que c'est le mot qui convient à ce récit court mais très " vivant " . Je l'ai lu comme un livre " intéresssant " , c'est à dire pour être plus clair que j'ai " bu " Laughing le récit et j'ai compati au malheur de ce pauvre garçon . C'est bien construit , quelques fautes de " temps " peut être mais je ne suis pas prof de français Rolling Eyes Wink . Le moment où Mehdi perd conscience et où il se retrouve avec Achraf laisse planer un certain mystère sur la disparition des autres compagnons de Mehdi et surtout " l'oubli " dans ce moment de danger de demander où sont passés son papa et son frère !!!!!
Douée pour la photo , douée pour l'écriture cheers cheers cheers , bravo Viviane . Si tu as d'autres écrits à soumettre à notre sagcité c'est avec plaisir que je les lirais , Biz I love you Yves .

_________________

Guigui & Malone nos Zamours
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hawaii59.skyblog.com/
cindy
Vp' Allemand
Vp' Allemand
avatar

Je suis Vp2ien(e) depuis : 08/09/2007
Mon prénom : maman
Je suis un(e) : Féminin
Age : 39
Nombre de messages Nombre de messages : 2445

♥ Mes animaux: ♥ Mes animaux: : chien, chat, cochons d'indes, chèvres naines
J'♥ : mes enfants, l'ordi, la broderie, la nature,

MessageSujet: Re: Demi-lune   Dim 6 Juil 2008 - 10:17

pipoum c'est super aaaaaaaa aaaaaaaa

tu écris très bien, le récit est agréable à lire avec des rebondissements auxquels nous nous attendons pas , j'ai hate de lire la suite ! heloioo heloioo

_________________
mon blog : http://dydycreation.over-blog.fr/


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dydycreation.over-blog.fr/#
Pipoum
Vp' Graphiste & Dessinatrice
Vp' Graphiste & Dessinatrice
avatar

Je suis Vp2ien(e) depuis : 28/05/2007
Mon prénom : Viviane
Je suis un(e) : Féminin
Age : 25
Nombre de messages Nombre de messages : 1254

♥ Mes animaux: ♥ Mes animaux: : 2 chats,5 cochons d'inde,4 tortues,2 lapin,poissons
J'♥ : dessin,graph',photo,musique,l'Espagne,...

MessageSujet: Re: Demi-lune   Dim 6 Juil 2008 - 19:46

Merki beaucoup !!ça me fait super plaisir O:
Ba^h pas de suite pour celui-ci, à part si je le fait résussité XD

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mescobayes.olympe-network.com/index.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Demi-lune   

Revenir en haut Aller en bas
 
Demi-lune
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Demi-lune - Topic général
» table demi lune repliable
» La Demi-lune - Aides de jeu
» Vos bordures platebandes...
» La Demi-lune - Lieux et plans

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vos Passions Animales & Co' :: Passions & Co' :: Livres & Co' :: My Story-
Sauter vers: